Arcachon
Ville d'Été

L'Olympia ou Grand Théâtre
21 avenue du Général De Gaulle

Réalisé sur les ordres de Deganne par M Ormières père, il a été construit en
5 mois et inauguré en 1874.
Il a 20 mètres de façade, 28 mètres de
profondeur, 11 mètres de hauteur.

Il contient 1000 places. Sa contruction aurait coûté 150.000 francs.

Olympia
Vers 1910
Cet édifice se trouve avenue du Général de Gaulle (ex rue du Château ou avenue
de la Gare selon les époques). Il vient d'être réhabilité, à l'identique dit-on !!
La façade a été démontée pierre par pierre et est en cours de remontage.
Depuis le 15 janvier 2006, il existe une vraie salle de spectacles à Arcachon.
A suivre.......


Olympia
Vers 1920
On peut douter de la réalité des couleurs de cette représentation de l'édifice.
Les 2 fenêtres centrales de la photo précédente sont devenues des portes
identiques aux 3 autres.

Olympia
Vers 1920
Sans doute même époque que la carte colorisée précédente.
Il a été rebaptisé Théâtre Olympia en 1924.

Olympia 2020
Décembre 2020 : l'Olympia
Architecture adaptée au nouveau siècle, tout en ayant respecté la structure
d'origine. Les 1020 pierres de la façade néoclassique ont été numérotées,
descellées puis agencées à l'identique sous l'auvent en verre sablé.

Dancing de l'Olympia

"L'Olympia eut en mitoyenneté (même propriétaire, Monsieur Gustin) le dancing de l'Olympia.
C'était un lieu de divertissements renommé et populaire qui possédait la plus belle piste
de danse de la région et où se produisaient les meilleurs orchestres des alentours.
 L'ambiance y était chaude et conviviale et de belles bagarres éclataient parfois entre
Arcachonnais, Testerins et militaires de Cazaux. Pour limiter les dégâts, les tables
et les sièges furent fixés au sol et les cendriers cloués sur les tables.
Une porte communiquante permettait aux spectateurs du théâtre de venir
faire un petit tour au dancing pendant les entractes pour jouir du spectacle
ou prendre un rafraîchissement. A partir de 1945, l'établissement fut tenu par
Charles Viot qui perpétua cette ambiance insouciante de l'entre-deux guerres.
Les orchestres se turent au début des années 60 et l'Olympia
(le Dancing) fut démoli pour laisser
la place à un immeuble d'habitation".

Source Jean-Louis P.


RETOUR